Solène Gombik :  j'aime trop le football !

La jeune et prometteuse arbitre de l’AS Baume Solène Gombik, tout juste 18 ans, vient de connaitre le privilège d’accompagner l’arbitre internationale Florence Guillemin sur la rencontre de D1 féminine Metz-Paris FC. Rencontre avec une fille bien.

Solène, comment s’est passée cette journée particulière du 13 avril ?
Le voyage s'est bien passé. On a fait 4 heures de route. Le club a été très gentil, les dirigeants m’ont laissé entrer dans les locaux sans problème. C'était un match de haut niveau avec une arbitre de haut niveau ! Cependant, il ne faut pas s'imaginer une ambiance de Ligue 1. C’est beaucoup plus convivial et c’est ce qui fait tout le charme des rencontres de D1 féminine. C'est lors des matches comme ceux-ci qu'on prend conscience de l’importance de l'anticipation et de la condition physique.

Est-ce très différent des rencontres de District que tu as l’habitude de fréquenter ?
La différence est dans la vitesse du jeu et dans la connaissance des lois du jeu par les équipes. Après, chaque match a sa particularité et nécessite une approche différente. Le football est imprévisible, c'est parfois dans les petits matches qu'on doit savoir faire face à l'imprévisible. En fait, quand on est arbitre, peu importe le niveau, on doit toujours être à fond.

Quelle est ta relation avec Florence Guillemin, grande dame de l’arbitrage français ?
C’est une énorme chance d'avoir Florence avec moi. Déjà parce que elle connait tellement bien les lois du jeu qu’elle a la réponse à toutes les questions. Elle m'explique que, parfois, les lois disent des choses mais qu'on ne peut pas toujours tout suivre à la lettre, car il n’y a pas deux situations identiques. Observer Florence, c’est très riche et très intéressant : suivre son déplacement, analyser ses décisions... Elle a tellement d'expérience qu'on ne peut qu’apprendre à son contact !

C’est donc un « plus » pour ta progression ?
Oui. Elle est toujours de bon conseil. On s'entend très bien avec Florence, c'est vraiment une gentille personne qui s'occupe bien des jeunes arbitres. Elle constitue un facteur de motivation car son parcours donne envie. Evoluer depuis le début à ses côtés a un impact sur mon parcours.

De quoi te fixer des objectifs élevés…
Mon objectif, c’est avant tout le plaisir. Je pense qu'à mon niveau, c'est le plus important. Si un jour j'ai ma chance dans l’arbitrage féminin alors je ferai tout pour la saisir. C'est trop bien. J'aime trop le football !


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.