Jacques Crevoisier, ancien joueur, entraineur et directeur sportif de Baume, est décédé d'une crise cardiaque. Il avait 72 ans.

Jacky Crevoisier est mort

C’est un personnage central de l’histoire de l’ASB qui vient de nous quitter. Après avoir débuté à Delle (90), celui que tout le monde appelait « Jacky » avait rejoint la « grande équipe de Baume » et son ami Roland Coquard dans les années 70, passant même directement du statut de joueur à entraineur. Dès ses débuts sur le banc, en 1974, il mena le club de la jonquille en 16es de finale de Coupe de France, seulement éliminé par Angers, club de Ligue 1 (1-4, 0-1). Plus tard, après un passage au RCFC, il récidivera en 1987 en hissant à nouveau son équipe en 16es, s’inclinant devant l’AJ Auxerre des Martini, Boli et Cantona (0-5, 0-5), avant de devenir directeur sportif de l'ASBI, alors en 3e division nationale.
Nommé entraineur national, Jacques Crevoisier aura réalisé une remarquable carrière dans le foot. Témoin ces 2 titres de champion d’Europe avec les moins de 18 ans français (génération Henry, Anelka, Trezeguet en 1996 puis génération Cheyrou, Mexès, Cissé en 2000). Devenu ensuite adjoint de Gérard Houllier à Liverpool, il remporta en 2001 la Supercoupe de l'UEFA et le Community Shield, puis la Coupe de la Ligue anglaise en 2003.
L’ex Baumois a également travaillé pour l’UEFA puis est passé par le FC Sochaux, de 2005 à 2011, avant de devenir consultant et de travailler pour les plus grands clubs et pour les médias, notamment Canal +.
A Baume, Jacky avait conservé de nombreux amis et ne manquait jamais de revenir partager des vrais moments de convivialité. A toutes les invitations du club (club partenaires, anniversaires…), il répondait toujours présent. Lors des 80 ans de l’ASB, en 2013, il s’était signalé par une brillante intervention en ouverture de soirée. Et n’avait pas manqué de sortir son célèbre accordéon à une heure plus avancée de la nuit, comme au bon vieux temps des troisièmes mi-temps célébrées au Bambi.
L’AS Baume présente ses sincères condoléances à son épouse Françoise, à ses fils Cyril et Yann, à son frère Michel et à tous ses proches.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.