Yannick Mourey:  Si Saint-Etienne me contacte...

Premier volet de notre série d’entretiens avec les joueurs baumois. Yannick Mourey, au club depuis toujours, ouvre le bal avec la gentillesse, l'humilité et le sens de l’autodérision qui le caractérisent.

Yannick, que fais-tu dans la vie ?

Je suis actuellement facteur remplaçant à la Poste de Baume les Dames. Ce métier me plait vraiment et j'espère continuer dans cette voie. 

Quel est ton parcours de footballeur ?

J’ai toujours joué à l'AS Baume. J'ai pris ma première licence en 1990. J'ai d'abord joué latéral puis je suis passé dans l'axe à partir de la catégorie 18 ans. Je ne quitterai jamais ce club. Sauf si l'ASSE me contacte bien sûr… Mais je crois que ma chance est passée (rires).

Malgré ton jeune âge, tu fais partie maintenant des plus anciens au club, n’est-ce pas ? Est-ce un atout ?

C'est vrai que quand je regarde mes coéquipiers, j'ai un peu l'impression de faire partie des meubles, malgré mes 26 ans. Ceci ne me dérange pas du tout, bien au contraire. C'est plutôt un atout dans le sens où je connais tout du club, le fonctionnement, les dirigeants, les spectateurs. Je sais où je suis, je n'ai pas à m'adapter comme pourrait avoir à le faire un nouveau joueur.

Tu as connu un début de saison délicat. Que s’est-il passé ?

J'ai été blessé, comme trop souvent malheureusement. Depuis novembre 2008, je suis embêté avec des problèmes d'adducteurs, que j'ai enfin réussi à soigner. Cette période a été très dure pour moi, j'ai connu de gros moments de doute car on n’arrivait pas vraiment à trouver d'où venait le mal. Maintenant c'est oublié. Enfin j'espère... Je n'ai pas fait la préparation de début de saison, ce qui fait que ça a été dur de revenir. La trêve arrive vraiment au mauvais moment pour moi car lors du dernier match contre Morteau je me sentais vraiment bien, j'étais a 100%. Je remercie le coach de m'avoir fait confiance petit à petit et de m'avoir réintégré dans l'équipe.

Peux-tu dire un mot sur tes coéquipiers défenseurs centraux ?

Fred (Wetsch) est celui qui me ressemble le plus : bon de la tête mais très mauvais technicien ! Désolé Fred… Lilian (Humbert), c'est le plus physique, le "roc" comme l'appelle le président. Tony (Fierobe), qui joue plutot milieu cette année, est le plus chambreur, il a toujours quelque chose à dire ! Il y a aussi Syl (Morel), Flo (Monnard) et également Vincent (Aymonnier) avec qui je n'ai pas encore joué, mais à qui je souhaite un bon rétablissement après sa grave blessure.

T’attendais-tu à un tel début de saison ? Pensais-tu que cela serait plus facile ? Plus difficile ?

Pas facile de répondre à cette question car je n'ai pas beaucoup joué. Les gars ont connu un début de saison difficile, en partie à cause du calendrier qui nous a proposé de gros matches d'entrée. Ensuite ils ont enchaîné avec une série de 12 ou 13 matches sans défaite, ce qui est assez impressionnant à ce niveau pour un promu. Personnellement, je pense qu'on a les capacités pour terminer dans les 6 premiers, à condition qu'on soit épargné par les blessures. Je ne suis pas inquiet pour le maintien car nous possédons de bons joueurs et les recrues sont de qualité.

Quelle est l’ambiance dans le groupe ?

II y a une bonne ambiance dans le groupe. On rigole bien, il y a beaucoup de chambreurs : j'hésite entre Tony et Gugu pour la première place. On prend plaisir à se retrouver et c'est important. En revanche, je suis déçu car on ne se voit jamais en dehors du foot, on ne fait pas de soirées ensemble et je trouve ça très dommage car il n'y a rien de tel pour renforcer la cohésion d’un groupe.

Un mot sur l’aventure en Coupe...

La coupe, je n'y ai pas beaucoup participé, blessure oblige. J'ai joué une partie du match contre Colmar où nous n'avons pas démérité. Ce match restera un super souvenir. J'en profite pour remercier toutes les personnes qui ont fait le déplacement pour nous soutenir, joueurs, dirigeants ... On a énormément apprécié. Tous les joueurs en ont parlé à la fin du match dans le vestiaire. Cette aventure en Coupe nous a donné beaucoup de confiance et nous a servi pour les matches de championnat. Rendez-vous maintenant pour la finale de la Coupe de Franche-Comté (rires).

Les points forts de l’équipe ?

Le point fort, incontestablement, c'est la défense centrale bien sûr. Plus sérieusement, je pense qu’on est une équipe qui aime faire du jeu, avec de nombreux joueurs très techniques, capables de faire la différence à tout moment. Nous possédons également de très bons tireurs de coups-francs avec Gaët (Dartevelle), Libé (Libératore) et Toph (Gros), qui ont tous déjà marqué cette saison. Notre équipe a une moyenne d'âge très jeune et je pense que c'est un gros point fort.

Vous avez joué tout le monde sauf Vesoul 2. Quel est le club qui t’a le plus impressionné ?

Encore une fois, j'ai fait peu de matches cette année mais je crois que c'est Morteau-Montlebon qui m'a le plus impressionné. Ils ont de grosses qualités physiques. Ce n'est rien comparé à Colmar mais là, c'est un autre niveau. Sinon, Jura Dolois a l'air d'être impressionnant. 

Ton meilleur souvenir de footballeur ?

Mon but contre… Je ne m'en rappelle plus. Ah oui c'est vrai, je n'ai jamais marqué en équipe première ! Mais il ne faut pas le dire trop fort... Plus sérieusement, mon meilleur souvenir reste la montée en DH lors de la dernière journée à Champagnole, l'année dernière. Ce match, c'était incroyable ! On est abattu après leur égalisation puis Gaët nous sort un but venu d'ailleurs à 2 minutes de la fin du match ! Je n’insiste pas trop, il va encore s'enflammer… C'était de la folie, on a bien fêté ça. C'était d'autant plus important pour moi que je fais partie de la génération qui a fait descendre Baume en DHR avec Cédric Parrot, Gugu, Lolo, Gaët, entre autres. Donc ça nous a fait le plus grand bien de remonter.

Le pire ?

Mon pire souvenir, je n'en vois pas de particulier. Peut-être les buts contre mon camp. J'en ai mis plus que pour mon équipe. Mais ca fait longtemps que ca ne m'est pas arrivé. Sinon ca reste mes blessures au dos, aux genoux, aux adducteurs.

Ton expérience d’éducateur t’apporte-t-elle quelque chose en tant que joueur ?

Cela fait maintenant quelques années que je suis éducateur. J’ai commencé avec les U11 et je m'occupe des UI3 depuis 4 ans maintenant. C'est quelque chose que j'adore faire, j'aime voir les jeunes prendre du plaisir sur un terrain. Je leur apprends des choses, mais eux aussi m'en apprennent. J'espère qu'un jour je pourrai jouer avec certains d'eux pour Baume, dans la même équipe, même si ce jour la je ne serai pas loin de raccrocher les crampons… En tant qu'éducateur, j'essaie de rester calme sur un terrain, j'évite de trop râler après l'arbitre car c'est ce qu'on apprend aux jeunes donc il faut montrer l'exemple.

Ton footballeur préféré ?

Tavlaridis, je crois. Ou Johnny Rep pour la chanson. Non, je plaisante. Je n'ai pas vraiment de footballeur préféré. Plutôt une équipe en fait : les Verts, comme tout le monde le sait au club. Sinon quand je regarde des matches, j'essaie d’observer les défenseurs centraux, leur placement, leurs courses.

Les autres sports que tu apprécies ... Je m'intéresse à tous les sports. J'adore le sport en général : la Formule 1, mais moins depuis que Schumacher a arrêté, les rallyes, le hand, le basket, le rugby, le ski, le tennis.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.